Performances SEO : Google pénalise le contenu médiocre

L’algorithme de Google est en mesure d’analyser la qualité et la pertinence du contenu diffusé sur votre site. Soyez prudents : Google pénalise le contenu de mauvaise qualité !

Depuis juin 2016, Google analyse la qualité du contenu publié sur votre site, ainsi que l’expérience utilisateur que peut vivre l’internaute en y surfant. Soyez donc vigilants car trop de pages de mauvaise qualité  ou pas suffisamment bien pensées en termes d’expérience utilisateur pour vos clients potentiels sur votre plateforme, vous feront perdre de précieuses places dans le moteur de recherche.

Le coeur de l’algorithme « Googlien » bat plus que jamais en tenant bien à l’oeil deux pôles :

– La qualité du site et de son contenu au niveau SEO.

– La satisfaction de votre prospect qui consulte votre site depuis le trafic naturel sur le moteur de recherche.

Surtout ne minimisez pas la capacité de Google à screener ces deux aspects des choses. Il en va de la performance SEO de votre site. De l’avis des spécialistes SEO, depuis Panda (mise à jour de l’algorithme Google), Google a opéré des mises à jour cruciales de son algorithme, visant à mettre le paquet sur l’analyse de la qualité des sites Internet.

-1- Scoring du moteur de recherche

Se basant sur une publication officielle diffusée sur le blog de Google, les spécialistes SEO nourrissent la conviction que Google calcule un score qui reflète la qualité globale du site. Le tout serait calibré dans une logique où plus vous publiez de pages de mauvaise qualité et plus vous dégringolez au niveau de votre référencement dans le moteur de recherche. Idem si certaines parties du site affichent du contenu de faible qualité, c’est le ranking de l’ensemble du site qui en prendra un coup.

-2- Optimiser le référencement naturel ?

Vous comprendrez aisément que dans cette optique-là, si vous ne vous munissez pas d’outils SEO adéquats, de professionnels, etc., vous allez rapidement creuser votre propre tombe. Surtout, ne baissez pas les bras car en vous outillant ou en vous faisant encadrer, il vous est possible, sur base d’un audit de votre site, d’améliorer le niveau de qualité des pages dont vous détecterez la faiblesse. Une démarche qui permettra de pousser davantage les pages qui étaient optimales à la base et d’optimiser les performances SEO de votre plateforme.

-3- Détecter ce qui plombe l’indexation de votre site

Sachez que vous disposez d’outils gratuits et d’indicateurs simples à vérifier pour vous faire une première idée des pages problématiques au niveau de votre site pour ainsi agir via des leviers efficaces et améliorer les performances de votre site.

Un premier indicateur simple et évident, c’est de repérer les pages qui enregistrent peu de visites. Une information que vous pouvez facilement obtenir en consultant les données issues via votre compte Google Analytics.

La search console est un outil gratuit et efficace proposé par Google. Là, vous pourrez analyser les taux d’impression qu’ont enregistré vos pages dans les résultats de recherche de Google.

Et puis, si vous êtes réellement soucieux de l’expérience utilisateur que vivent vos prospects en consultant votre site, posez-leur des questions ? Comment ? En plaçant des formulaires sur les landing pages stratégiques de votre site où vous leur demandez d’apprécier la qualité de votre site et de son contenu.

-4- Comment réagir et rectifier le tir ?

Le réflexe que vous pourriez avoir face à vos pages problématiques, c’est de vouloir les supprimer. Mais attention : une page problématique pourrait malgré tout vous amené pas mal de trafic intéressant malgré ses points faibles. Si vous la retirez de votre plateforme, vous vous priverez, dans la foulée, de tout ce jus provenant de manière naturelle de Google. Dans ce cas de figure-là, conservez la page en question et améliorez-la.

Il y a les erreurs ou maladresses fondamentales que l’on pourrait commettre au niveau purement SEO : Des pages dont le contenu est inférieur à 300 mots, qui ne sont pas positionnées sur un mot-clef principal ou si c’est le cas, la proportion entre le nombre de mots du contenu et celui du mot-clef positionné n’est pas optimal pour votre référencement, avez-vous rédigé une méta-description, votre mot-clef principal se trouve-t-il bien dans la balise title de votre page? Est-ce que votre home page contient suffisamment de mots et fait correctement le renvoi vers vos pages internes, afin de favoriser son référencement sur Google ? etc.

-5- Conclusion

Je vous ai dressé ici un listing hyper sommaire des contraintes SEO. Mais il n’y a pas que cet aspect technique des choses. La question fondamentale qui doit tarauder votre esprit lorsque vous générez du contenu est la suivante : « Dans quelle mesure y a-t-il de la valeur ajoutée dans ce que je publie comparé à ce que propose la concurrence ? »

La question est d’autant plus cruciale si votre plateforme ne jouit pas d’une forte notoriété. Certains spécialistes SEO s’accordent à dire que si votre site jouit d’une bonne notoriété, vous pouvez vous permettre de publier du contenu de qualité moyenne. Mon âme de journaliste et de professionnel du contenu tressaillit face à ce type de réflexions.

Quel que soit votre notoriété, soignez le traitement du contenu que vous partagez. Et ce, tant par rapport à l’algorithme de Google que pour vos prospects qui ne sont pas dupes ! Offrez-leur de la véritable valeur ajoutée et une vraie expérience utilisateur. Vous serez doublement gagnant. Votre titre est-il non seulement accrocheur, mais aussi et surtout évoque-t-il l’information centrale de votre contenu ? Avez-vous choisi une bonne photo, de préférence mettant en scène un être humain ?

Bref, générer du contenu, ce n’est pas simplement une démarche où on communique parce qu’il faut communiquer, surtout pas une logique où l’on veut combler un vide et certainement pas exclusivement en respectant les contraintes techniques et sémantiques imposées par Google. Générer du contenu, c’est un métier à part entière qui ne s’improvise pas.

Paroles de journaliste devenu webmarketeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *